top of page
  • Photo du rédacteurSTMS

Entre Vagues et Vent : L'Essence de la Voile par Frédéric

Naviguer est bien plus qu'un simple sport ; c'est une passion qui nous unit aux forces de la nature et nous confronte à nos propres limites. Dans cet article, Frédéric partage son expérience personnelle avec l'océan, enrichie depuis son enfance par les enseignements de son père et intensifiée par les défis que la mer impose. Nous explorerons l'intensité des tempêtes, la paix des eaux tranquilles, les rencontres surprenantes avec la faune marine, et les enseignements profonds tirés des expéditions en haute mer. 






1. Introduction à ta passion maritime :

Qu'est-ce qui t'a initialement attiré vers la mer et ses activités comme la voile ? As-tu une histoire ou un moment précis qui a déclenché ton amour pour la mer ?


Ce fut davantage une convergence de facteurs qui m'a attiré vers la mer et ses activités, notamment la voile. Mon père, un passionné de la mer, m'a initié très tôt à cet environnement dès l'âge de cinq ans. Cette immersion précoce a éveillé en moi un intérêt profond pour les sports nautiques et ceux liés aux vents, tels que la plongée, l'aviron, le kayak de mer, le char à voile, la planche à voile et le kite surf. 

Ce qui m'a toujours captivé dans la navigation, c'est la liberté qu'elle offre. L'océan, avec son caractère indomptable, exerce sur moi une fascination sans fin. À bord d'un bateau, il n'y a que vous-même sur qui compter, ainsi que ceux qui partagent cette aventure avec vous. Cette responsabilité renforce les liens et la confiance entre équipiers.

La mer m'attire également par sa dualité, oscillant entre la quiétude et le tumulte. Ces contrastes offrent une stimulation constante, où chaque moment est une expérience unique.


2. Expériences personnelles :

Peux-tu partager une expérience marquante que tu as vécue en faisant de la voile ?


Je considère que ma relation avec la voile est plus une sensation continue qu'une série de moments distincts. Cependant, si je devais choisir une expérience, ce serait probablement les fois où j'ai dû faire face à des conditions météorologiques particulièrement hostiles, qui pouvaient durer un long moment. Dans ces moments-là, rester concentré pour affronter les creux, ajuster les voiles en fonction du vent et des vagues a été essentiel.

Anticiper en temps réel, corriger le cap, gérer l'approche face au vent et l'assaut de la pluie ont été des défis constants. Il fallait accélérer pour conserver une manœuvrabilité suffisante tout en gardant le contrôle sur le bateau.

Je pense également aux moments de navigation dans un brouillard complet. Il été nécessaire de rester constamment à l'affut des sons (cloches, cornes, ...) pour détecter la présence d'autres navires et engager des manœuvres d'évitement.

Ces expériences sont caractérisées par une concentration intense, mêlée d'excitation et de satisfaction. C'est toujours un rappel puissant que la mer est capable de nous pousser au-delà de nos limites dans des moments aussi exigeants.


3. Motivations et inspirations :

 Qu'est-ce qui te motive à continuer à pratiquer ces activités ?

 

Tout d'abord, il y a cette sensation unique d'être confronté à l'immensité de l'océan. Se retrouver au milieu de l'eau, entouré par cette étendue infinie, procure une sensation de liberté incomparable. C'est un sentiment qui me connecte profondément avec la nature.

Ensuite, il y a cette opportunité incroyable de croiser des créatures marines. Rencontrer des dauphins, des baleines, des tortues, des poissons volants ... est toujours un moment empreint d'émerveillement. Ces rencontres inattendues ajoutent une dimension supplémentaire à chaque sortie en mer.

La voile m'offre l'opportunité de m'adapter constamment aux conditions changeantes de l'environnement marin. Que ce soit en ajustant les voiles pour capter le vent optimal, en manœuvrant le bateau pour éviter les obstacles, travailler le vent pour performer en terme de vitesse ou en naviguant dans des eaux agitées, chaque sortie est une leçon d'adaptabilité et de réactivité.

J'apprécie également le spectacle visuel offert par les voiliers et les multicoques. J'aime leurs apparences profilées, la matière des voiles etc. Les sons apaisants de l'eau clapotant contre la coque, du vent soufflant dans les voiles et des bouts qui s'entrechoquent sur les mâts sont aussi des éléments contribuant à créer une atmosphère unique.

Enfin, il y a cette sensation de bien-être que procure le bercement du bateau au mouillage, ainsi que l'accès à des paysages incroyables et souvent inaccessibles depuis la terre ferme. Admirer un coucher de soleil depuis le pont d'un voilier ou se réveiller au lever du jour dans une crique isolée offre une perspective privilégiée.


4. Défis et apprentissages :

Quels sont les principaux défis auxquels tu as été confronté en pratiquant la voile ?

  

Il y a le défi constant posé par les conditions météorologiques changeantes. Le temps peut passer d'un ciel dégagé à une version tumultueuse, ce qui demandera une vigilance permanente et une capacité à s'adapter rapidement.

Il y a la gestion de l'équipage, où il est parfois difficile de maintenir la cohésion et le calme lorsque ce même équipage est facilement paniqué. Cela peut rendre la navigation beaucoup plus complexe.

Un autre défi auquel j'ai été confronté est celui de se retourner. Cela m'est arrivé à plusieurs reprises (plus jeune) sur des dériveurs et des catamarans monoplaces lorsque je voulais tirer le maximum. Cette expérience, bien que délicate, m'a permis d'apprendre à anticiper et à réagir rapidement.

Parfois, des incidents surviennent par négligence, comme des objets qui passent par-dessus bord. Cela peut sembler anodin, mais cela peut avoir des conséquences importantes, surtout en pleine mer isolé.

Enfin, il y a les imprévus, tels que les dérives au mouillage, les plongées nécessaires, les avaries mécaniques ... Ces situations exigent une réactivité et une résolution de problèmes rapides pour assurer la sécurité.



Quelles compétences penses-tu que ces activités ont développées chez toi ?


L'anticipation est une qualité fondamentale en navigation. Prévoir les changements de vent, les variations de courants et les obstacles potentiels permet de prendre des décisions éclairées et d'éviter les situations dangereuses.

La concentration : Sur l'eau, il est crucial de rester pleinement attentif à son environnement, que ce soit pour s'ajuster, surveiller les autres navires ou réagir aux conditions changeantes.

La réactivité : être capable de prendre des décisions rapides et efficaces en cas d'imprévu est essentiel.

La patience est une vertu souvent mise à l'épreuve en mer. Que ce soit lors des longues traversées ou lors de situations délicates, savoir garder son calme et persévérer malgré les difficultés est une qualité essentielle pour la navigation.

La capacité de prendre du recul et d'évaluer la situation avec objectivité : Savoir analyser ses erreurs, tirer des leçons de ses expériences et s'améliorer constamment est indispensable.


5. Futur et projets :

Y a-t-il des lieux spécifiques où tu rêves de naviguer ?


Parmi les lieux où je rêve de naviguer, l'Antarctique occupe une place particulière dans mon imagination. Cette région reculée et sauvage évoque en moi un mélange d'admiration et de fascination.

Naviguer en Antarctique serait l'occasion de vivre une expérience semblable à celle des anciens explorateurs, à la recherche de nouvelles routes navigables commerciales et de territoires inexplorés. Cette quête d'aventure et de découverte résonne en moi.

L'idée de me retrouver dans un environnement désertique, presque immaculé, est extrêmement attirante. L'Antarctique offre des paysages d'une beauté à couper le souffle, où le contraste entre le blanc de la glace et le bleu-noir des profondeurs crée une atmosphère singulière.

 

46 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page